lundi 27 mai 2024

Le feu secret, Tome 1, de Carina Rozenfeld et CJ Daugherty

 

Une guerre contre le destin.
Une course contre le temps.
Taylor Montclair, une fille tout ce qu'il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d'intégrer l'université d'Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études... et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.
La mort de Sacha entraînera la réalisation d'une prophétie ancestrale qui plongera le monde dans le chaos.
Taylor est la seule qui puisse le sauver. Mais ni elle ni lui ne le savent : ils ne se sont jamais rencontrés.
Une mer et plusieurs centaines de kilomètres les séparent. Des puissances démoniaques sont prêtes à tout pour empêcher leur alliance. Ils ont huit semaines pour se trouver et vaincre le destin.
Le compte à rebours commence maintenant.



Série en 2 tomes
Tome 1 : le feu secret
Tome 2 la cité secrète



Je continue ma découverte des romans , écrits par Carina Rozenfeld.
L'histoire de l'écriture de ce roman m'intéresse : comment est ce que deux autrices d'origine différente allaient-elles faire pour co-écrire un roman fantastique? Comment l'idée leur est venue? Je trouve ce concept incroyable, surtout avec le succès qu'avait déjà rencontrée CJ Daugherty et sa saga "Nightschool". 

Et bien l'histoire prend forme tout "simplement" avec une double narration. D'un côté, nous rencontrons le personnage de Sacha Winters, qui a été crée par Carina. Le roman plonge d'ailleurs le lecteur dans un suspens immédiat. Sacha a 17 ans, il aime le risque, et il fait des choses complètement inconscientes, du genre se jeter du 5e étage et parier qu'il ne va pas en mourir. Il se laisse complètement aller, il ne va pas en cours... Bref, sa vie est un sens dessus dessous complet. Et très vite, le lecteur va découvrir pourquoi il agit ainsi. Durant la lecture, j'ai été touchée par sa rage de vivre, son envie de se battre, surtout lorsqu'il rencontre Taylor Montclair, une anglaise du même âge, qui est très sérieuse et donne tout ce qu'elle peut pour intégrer les prestigieuses écoles d'Oxford pour la prochaine rentrée. 

En lisant, je retrouvais toute la force des récits écrits par Carina Rozenfeld, cet attachement pour les personnages, la façon dont elle les crées, avec leur force et leur faiblesse , les rendant ainsi réels.


Quant à Taylor, j'ai commencé à la trouver attachante un peu plus sur la fin. Elle est assez miss parfaite durant la première moitié, jusqu'à ce que sa vie vole en éclat et qu'elle doit absolument sortir de sa zone de confort. Je pense qu'elle va être une sacrée badass dans le tome 2.

Les deux protagonistes sont amenés à se rencontrer pour un accompagnement à l'anglais, et nous allons tout en douceur savoir que cette rencontre était programmée. L'intrigue commence à prendre forme, et l'histoire va dépasser la réalité, nous entrainant inexorablement vers un univers fantastique dans lequel Sacha et Taylor devront affronter une prophétie, où la mort les guette à chaque avancée.

De base, l'intrigue est assez classique mais tout est fluide, on alterne les points de vue, lorsqu'ils sont séparés, on découvre des pans de leurs vies respectives à Londres ou à Paris, tout en découvrant une toile de fond assez solide et intriguante. 
J'ai été plusieurs fois dans le besoin de plonger dans l'histoire pour découvrir la suite, mais le manque de temps m'a quand même un peu trop sorti de l'univers.

Je viens de commander le tome 2, je le lirai donc pour la future lecture.

En attendant, je vais découvrir "le dêmeleur de rêve", publié chez Scrineo en 2019

Mes avis sur les romans de Carina : 

Lien vers la fiche Babelio de Carina Rozenfeld

Mes avis sur ses autres livres lus :(cliquez sur les titres)
Phaenix 1 (Robert Laffont - coup de coeur)
Phaenix 2 (Robert Laffont - coup de coeur)
La quête des livres monde : Tome 1 (l'Atalante)
Zalim : Tome 1 (Scrineo)

 Zalim, Tome 2 (Scrineo - Vidéo à partir de 1min)

E.V.E  (Syros)


Livres à lire :
L'héritier des Draconis -  Tomes 1 à 3
Monstr'Hotel - Tomes 1 à 4 
Le dêmeleur de rêve

Je viens de me rendre compte que je m'étais séparée de la symphonie des abysses et de sentinelle du futur avant même de les avoir lues; je ne sais pas quoi penser de ces actions.. Me séparer de livres par manque de place, c'est cruel!

N'hésitez pas à me faire part de votre avis sur ce livre, ou si il vous donne envie!


lundi 13 mai 2024

E.V.E Entité Vigilance Enquête - Carina Rozenfeld - Thriller - Anticipation - YA

 


                                                            Roman édité en 2017
                                                            384 pages
                                                              Lire un extrait 


En sortant récemment de librairies, j'ai ressenti le fort besoin de plonger dans un livre, d'être littéralement happée par l'univers imaginé par des écrivains talentueux.


En rentrant à la maison, j'ai suivi mon instinct, et j'ai pris le premier livre, en haut de ma première bibliothèque.
Je sais qu'à ce rayon se trouvent les romans de plusieurs autrices que j'aime beaucoup (Carina Rozenfeld, Nadia Coste et Lucie Castel) et c'est donc avec ce roman de Carina que je me lance pour reprendre assidument ma passion de lire !


Ce qui est d'autant plus intéressant, c'est que j'avais déjà lu ce titre en 2019, le fait étant que je n'en avais aucun souvenir si ce n'est d'avoir bien aimé.


J'ai relu brièvement ma chronique :  j'avais dévoré ce livre en une journée.. ce qui explique clairement pourquoi je ne m'en souvenais plus.

En imaginant le nombre incalculable d'heures qu' un auteur passe à composer son histoire, cela valait vraiment la peine que je le lise à nouveau et surtout 5 ans plus tard, avec une autre vie et une autre maturité.

Cette fois ci, j'ai pris la semaine complète pour le lire et pour mieux réfléchir à la structure de l'histoire, aux thématiques, au public visé. 

J'avais gouté à un fruit interdit, et j'en avais tellement apprécié la saveur qu'il fallait que je la retrouve, que je l'absorbe jusqu'à l'intoxication.

Concernant la structure de l'intrigue, une fois arrivée sur la fin avec la révélation du plan machiavélique que souhaitait mettre en œuvre le "Prince des gangs", je me suis fait la réflexion que le schéma de l'intrigue ne devait pas être facile, et j'ai eu envie de faire ce schéma sur papier pour comprendre comment créer une histoire de ce genre.

Le but de l'œuvre du Prince étant la suppression des entités EVE, qui contrôlent via l'implantation d'une puce individuelle la surveillance permanente des humains. Bien que cela ait réduit le taux de criminalité, le prix à en payer est d'être espionné en permanence. 

En 2023, nous avons vu la naissance de Chat GPT, Pilot et d'autre open AI qui sont surpuissants et très très bluffant, mais il est difficile d'imaginer un monde où nous naissons avec ces puces implantées, où nous grandissons avec et où logiquement, les nouvelles générations deviendraient toutes respectueuses de la loi. Seules les générations plus anciennes, qui auraient connu l'avant et l'après, seraient alors capables de se rebeller contre ce système et de tenter de renverser cette pratique pour revenir comme avant. Quelque part, il est donc très facile de comprendre les enjeux souhaités par le "Prince" et ce qu'il cherche à faire à travers ces 370 pages.

Le plan mis en place est bien pensé, et on se retrouve surtout face à un antagoniste lambda, intelligent, qui utilises son savoir, l'informatique et la technologie pour arriver à ses fins. 

En parallèle, il est touchant par son humanité, et l'amour qu'il porte à EVA, le personnage avec lequel tout commence. 

J'ai, cependant, eu du mal, à comprendre cette partie scientifique. Je ne suis pas à l'aise avec la technologie, et lorsque Carina a parlé de nanites et nanorobot, je suis allée faire des recherches à ce sujet. D'ailleurs, ChatGPT approuve le fait que ce thème est très intéressant à utiliser dans les romans, notamment dans le cadre de romans d'anticipation, ce qui est le cadre de ce livre. 

La technologie affronte en permanence l'humain, et nos emotions. Le traitement de EVE est interessant à lire. On passe d'une entité froide, sans aucune émotion, et qui surveille tout en permanence à Eva, qui petit à petit découvre toute sorte de sentiments et d'émotions : la faim, la soif, la surprise, l'impatience, la terreur, l'amour... 


Quand on était vivant, le visage, des expressions, la lumière dans les yeux, la forme d'un sourire, tout était tellement important !
Ils étaient un langage à eux seuls, ils étaient le miroitement de l'âme...


Elle reste toujours aussi attachante qu'à ma première lecture, et là aussi je me suis posée la question de "et si l'homme avec qui je partage ma vie n'était en fait qu'une réincarnation d'une intelligence artificielle"? Cela est très malaisant et difficile à anticiper, serais-je autant amoureuse? Bien sur, à part Silas, personne ne connait la vérité, mais si cela était le cas, comment pourrai-je le concevoir? Comme une trahison ? Comme une preuve d'amour? Comme une évolution prochaine de l'AI? Quelles sont les limites à ces technologies, et aux inventions de l'Homme? 


Je ressors de cette relecture avec plus de questions concrètes qu'en 2019.


Quant au public visé, il s'adresse avant tout à des adolescents, je dirai à partir de 13/14 ans, qui sont curieux de technologie mais qui veulent aussi une porte d'entrée aux polars / Thrillers...
En effet, outre les aspects précédents, l'intrigue est porté sur l'assassinat d'Eva, une jeune femme qui avait tout pour réussir, et qui meurt suite à l'attaque d'un "invisible". C'est d'ailleurs pour cela qu'Eve intègre le corps d'Eva, une fois celle ci morte, pour découvrir la vérité sur ce meurtre. On avance pas à pas, au coté des agents infiltrés, les AII, qui agissent dans l'urgence après qu'une EVE ait signalé une agression dans la ville. On découvre les quartiers plus glauques, les quartiers d'affaires, les appartements de certains personnages. J'ai d'ailleurs lu dans une chronique que la ville de Citypolis n'était pas très bien décrite.. POur ma part, cela m'a suffit, surtout quand on remet le roman dans la catégorie jeunesse.

J'ai donc passé un bon moment de lecture, même si en réfléchissant, je ne suis pas totalement à l'aise avec la technologie, j'aime quand même les romans d'anticipation YA qui tournent autour d'une intrigue policière. L'écriture est fluide, les termes faciles à comprendre.
J'ai remarqué à un moment, et cela m'a interpellé, que Carina passait de la première personne à la troisième personne, nous faisant alors sortir le temps d'un chapitre de l'esprit de Eve/Eva. Je me demande si cela était voulu ou si c'est une coquille non corrigée par l'éditeur. 

Entre intrigue, intelligences artificielles, suspens, et immersion dans un univers SF, Carina entraîne le lecteur dans les questions actuelles sur les limites de la technologie.

Enfin, je terminerai ma chronique par des félicitations auprès de Carina, puisque ce roman a recu le prix des "Mordus du Polar 2019"

Le prix « Les Mordus du polar », initialement créé par le CRILJ et la BILIPO, est actuellement coordonné par la Bilipo, en partenariat avec les bibliothèques jeunesse de la ville de Paris (sur la base du volontariat) et Paris bibliothèques. Le prix du roman policier pour la jeunesse est attribué par un jury de jeunes lecteurs de 11 à 14 ans (120 en 2009). Il est remis chaque année fin mai début juin (en partenariat avec la Cité de sciences en 2009, dans le cadre de Crim’expo : la science enquête)

(Source : Babelio)

Lien vers la fiche Babelio de Carina Rozenfeld

Mes avis sur ses autres livres lus :
Phaenix 1 (Robert Laffont - coup de coeur)
Phaenix 2 (Robert Laffont - coup de coeur)
La quête des livres monde : Tome 1 (l'Atalante)
Zalim : Tome 1 (Scrineo)


dimanche 12 février 2023

Les accords corrompus - T1 à 4 - Kelly St Clare

 


Quand je pense que ce livre m'était recommandée depuis 5 ans! comment ai je pu le laisser si longtemps dans ma PAL numérique, sachant qu'au final, j'ai dévoré la saga en 2 semaines?!







J'ai été embarquée par l'histoire d'Olina Tatum, la princesse du royaume de Solatis. Voilée depuis son plus jeune âge et maltraitée par sa mère la Reine, et son oncle, elle passe ses journées avec Aquin, son entraîneur, Olandon, son frère, ou à s'occuper de l'orphelinat.
Lors de la visite de paix du royaume de Glacium, Olina va tomber amoureuse du prince du royaume opposé : Kedrick 

Cependant, tout va basculer lorsqu'Olina va lui dévoiler son visage, puisque dans la minute suivante, le prince va mourir d'une flèche, destinée initialement pour la princesse.

Dès lors, Olina va se faire kidnapper par la diligence de Glacium et va ainsi découvrir l'autre royaume. Ella va se faire disculper et vouer sa loyauté à ce monde enneigé, et également apprendre à se découvrir elle même.

Accords corrompus est une saga mélangeant intrigue de cour, complot, trahisons, mais également amour, loyauté, fidélité.
L'autrice met aussi en avant un personnage féministe et très engagée dans la protection de la pauvreté et de la maltraitance des femmes, avec un Roi de Glacium très clément (et très juste).


Olina va chercher jusqu'à la fin qui a tué le prince Kedrick, et ces réponses nous seront apportées dans le tome 4.

En parallèle, on assiste à une slow romance entre elle et le Roi Jovan , avec quelques situations très drôles. Cependant, leur amour est beau à voir, leur relation assez atypique se développe et de nombreuses questions se posent. Comment reigner et vivre une relation en étant dirigeant d'un royaume séparé? est ce qu'Olina réussira à vaincre sa mère et diriger son monde? Est ce que le peuple l'acceptera au vu de sa particularité? 

Le roi Jovan m'a énormément plu. Il a tout d'un chef, le charisme, la justice, mais également l'écoute de son peuple et de ses élites. Il est attentionné et plutot séduisant. dur de lui résister :) 

Quant à Olina, elle est tellement attachante, et engagée dans la protection des gens qu'elle aime, ou des gens qu'elle dirige! De plus l'intrigue du tome 1 tourne quasiment qu'autour du voile qui lui cache le visage, et on se demande vraiment ce qu'il cache. Elle même est terrorisé à l'idée de le toucher puisqu'à quelques reprises, les gens qui l'ont vu sans sont morts...


Chaque tome est complètement différent et apporte un lot de nouveauté à l'univers complet. Kelly St Clare a réellement bien fondé son back ground et a crée un système assez innovant avec un système de rotation des deux mondes opposés, avec des secteurs de plus en plus chaud (et de plus en plus froids) sur lesquels il est impossible de survivre. Ces rotations poussent donc les chefs à devoir installer plusieurs chateaux et plusieurs quartiers pour les habitants. J'ai encore quelques questions sur l'utilité des derniers secteurs mais je trouverai peut être des réponses dans le Hors Série. 

L'autrice nous réserve aussi quelques surprises avec des révélations, des découvertes, et surtout un panel de personnages secondaires tellement attachants!! 

La confrontation finale ainsi que les révélations du tome 4 étaient très déstabilisantes, et j'ai du m'accrocher pour ne pas pleurer à certains endroits.

Avec quelques jours de recul,  mon tome préféré est le 2 : Rêves d'envol. J'ai aimé voir comment Olina devient indépendante et combattante, et j'ai adoré toute la troupe qui l'accompagne (Alzona, Avalanche, Peché, Blizzard....) 

Je garderai un excellent souvenir de lecture de cette saga!

mardi 6 octobre 2020

Rozenn 2, de Laetitia Danae



 


Fin 2018, j'ai eu la chance de découvrir le tome 1 de Rozenn, grâce à ma participation au PLIB et à la générosité de l'éditrice Plumes Blanches qui nous avait offert le titre en partenariat.

J'avais été totalement enchantée et dépaysée par l'histoire de Rozenn et ses soeurs Djinn, parties découvrir la famille du Sultan afin de trouver un accord pour un mariage arrangé entre les deux clans. Mais le tome 1 était déjà loin d'une romance à la Kiera Cass (La selection) comme j'aurai pu le penser au départ. IL s'avère que très vite, la plume de l'autrice m'avait emporté et ses thèmes avec : esclavage des djinns, combat pour leur liberté, tout cela agrémenté par la touche orientale qui apportait son lot de voyage et de dépaysement.

Lorsque j'ai lu a publié le tome 1 en poche, j'étais déjà super contente pour l'autrice. Surtout que je trouve les couvertures absolument magnifiques. J'ai eu la chance que l'éditeur accepte donc de m'envoyer le second tome pour le lire également en partenariat. 

Contrairement à d'autres SP que je peux laisser de côté car ce n'est pas le bon timing, j'ai voulu immédiatement replonger dans cette ambiance au 1001 nuits ou d'Aggrabah.




L'histoire reprend immédiatement là où on l'avait laissée, et je ne peux malheureusement trop en dire pour ne pas spoiler. Je vais donc me concentrer sur ce qui m'a plu dans ce second et dernier tome :  Tout d'abord, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver l'ensemble des personnages. Notamment Rozenn et Cayden qui sont au centre de la première partie de l'histoire. Pas mal de choses ont bougé, et à travers ce tome, Rozenn va continuer sa quête d'identité et de pouvoirs. Elle va découvrir un univers de Djinn plus vaste que ce qu'elle avait pu imaginer lorsqu'elle vivait dans la bulle, et elle va découvrir l'histoire de nombre de ses confrères. L'histoire d'Azur est à mon sens la plus frappante et percutante, celle qui fait penser au génie, et à l'abus que les dagnirs (humains) peuvent en faire. 

Au delà de ces découvertes, on retrouve également Callum, l'aîné des frères, qui lui aussi va devoir affronter beaucoup de choses, aussi bien émotionnellement que physiquement. La tension est toujours aussi palpable lorsqu'il est face à Rozenn et cela apportait à la fois de l'electricité au roman et en même temps de l'espoir, car l'attirance entre les deux est difficile à ignorer ;) 

L'autrice n'hésite pas à utiliser de charmes, de mots, et de péripéties pour nous tenir en haleine tout le long du roman. Elle n'hésite pas non plus à faire entrer ses personnages dans des combats sanglants et mortels, laissant dans son sillon plusieurs cadavres.


Elle a inventé tout un jeu de combat à mort qui était très bien imagé et visuel. Cela montre la violence dans laquelle les hommes aiment assister, cette emprise aveugle qui pousse les dagnirs à être témoin de spectacle où le sang coule, au détriment des djinns si pacifistes. 


D'un point de vue "expérience de lectrice", j'ai pris un immense plaisir à replonger dans l'univers, à retourner au royaume de Prétamia, dans la chambre de Rozenn avec cette vieille amie papote qui n'a pas sa langue dans la poche ! J'aurai cependant aimé voir un peu plus certains personnages à la fin de l'histoire notamment le cadet de la famille (je me suis vraiment demandée ce qui était advenu de lui, ainsi que pour sa servante Perle !) 


En tout cas, Laetitia Danae aura fait mouche avec ce dyptique qui m'a subjugé! J'ai voyagé, j'ai rêvé, j'ai imaginé tous ces personnages et leur combat, et ce fut un réel régal de les accompagner durant leur histoire ! Je lirai très probablement les autres romans de cette autrice.

Je remercie infiniment les attachées de presse de J'ai lu pour m'avoir accordé leur confiance!





jeudi 23 juillet 2020

La cité des Chimères, Vania Prates #PLIB2020


La cité des chimères par Prates


Le monde tel qu'on l'a connu a disparu. Chaos, misère, famine ... Les Hommes ont enfin trouvé un équilibre et se sont organisés en guildes, guidé par leur chi, leur nature profonde. Guilde des Marchands, des Inventeurs, des Alchimistes, des Gardiens ; tous demeurent fidèles à ce  qu'ils sont afin de vivre en harmonie avec la nature et les animaux particulièrement respectés, créant une cité semblable à une ville sylvestre.

Dans ce monde proche de l'utopie, Céleste, une jeune fille de 17 ans, n'a pas de chi. Le jour où elle rencontre Calissa, mystérieuse contrebandière, elle est loin de se douter qu'elle va se retrouver embrigadée bien malgré elle dans une histoire complexe qui même non seulement le dirigeant de Lowndon Fields, mais également la très redouté "Confrérie des Sans-loi".

Entre ruse, savoir, intrigues et faux-semblants, Céleste va devoir changer sa vision du monde.


La cité des Chimères fait partie des 5 finalistes du PLIB2020 et a été publié aux éditions SNAG.

Snag est une maison d'édition indépendante que j'ai découvert par le roman de Johanna Marines "Cendres" publié en 2019.

Vania Prates est une autrice que je découvre par le biais du PLIB. Ce roman faisait d'ailleurs partie des 20 sélectionnés pour lesquels j'avais porté ma voix à la première étape de sélection du jury. Le thème m'a beaucoup attiré, les guildes, les Chi, l'utopie et une ville sylvestre ne pouvaient que me séduire.

Je me suis donc plongée dans ce roman il y a quelques jours, et j'ai pris plaisir à le découvrir. Je l'ai lu assez vite, l'écriture est très fluide et on se laisse embarquer dans une visite guidée de la ville Londown Fileds, un Londres réinventé après l'apocalypse. 

Notre monde actuel n'existe plus, et une nouvelle Terre s'est formée, une Terre où la nature a repris ses droits. Ainsi, on découvre des endroits très verts, arborés, où les gens se promènent avec des animaux sauvages (tel Lira dans à la croisée des mondes).

Le lecteur suit l'histoire de Celeste, une jeune femme de 17 ans qui a arrêté d'étudier à 11 ans pour se consacrer à la boutique familiale. Son éducation ayant été interrompue, elle n'a jamais pu découvrir quel est son Chi, son appartenance à une guilde. Elle est entourée de frères et passe son temps à faire des livraisons, car elle adore arborée la ville.
De l'autre côté on suit Calissa, qui appartient à l'une de ces guildes citées ci dessus et qui va confier un colis volé à Céleste. 
Leur rencontre va bouleverser la vie de la première, qui va, pas après pas, découvrir la cité par le biais des Guildes.

Là encore, le lecteur en prend plein les yeux. On découvre tout par les yeux de Céleste et c'était vraiment très bien imagé et agréable à découvrir. Certaines salles font rêver, on aimerait en faire partie!  
Celeste va être amenée à enquêter sur une intrigue qui tourne autour de traduction de runes.

Quant à Calissa, on découvre son histoire et son passé tout au long du roman.

J'aborde rapidement le thème des Chimères, vu que le titre porte sur ces créatures. La révélation finale n'en a pas été une pour moi, c'était tellement évident que je me suis demandée comment les personnages n'ont pas pu voir les choses ainsi avant! 

Au delà de ce léger bémol, l'histoire m'a vraiment porté et balladé et c'était agréable à lire. 

Livre lu dans le cadre du #PLIB2020 #ISBN9782490151219